l'art du contraste assumé

18 rue d'Anjou, PARIS 8ème - réservation au 01 42 65 08 36
Réserver

DEUX CHEFS, DEUX TERROIRS, UN CONTRASTE

Kevin de Porre, repéré au restaurant doublement étoilé Kei, a fait ses armes au Plaza Athénée *** et au Shangri-La Paris. Né dans les Pyrénées- Orientales, sa cuisine fait écho à la ruralité, à la terre et à la culture.
Erwan Ledru, ami d’enfance de Kevin de Porre, est repéré au restaurant Arnaud Nicolas. Il est passé par les cuisines d’établissements prestigieux tels que Le Meurice **, Lasserre * ou encore Le Rech. De son côté, Erwan est originaire de Bretagne (Côtes d’Armor) et fait honneur à la pêche durable, à l’iode et aux produits de nos territoires.
L’un passionné de créations, d’innovations, de recherches gustatives ; l’autre maitrisant à la perfection et sublimant les techniques gastronomiques : ces deux caractères contrastés prendront ensemble les commandes du restaurant dès le 9 septembre 2019.

UNE GASTRONOMIE ASSUMÉE…

Stéphane Manigold a été séduit par la maitrise des gestes, la précision des assaisonnements et des cuissons et la personnalité retrouvée dans chacun des plats des jeunes chefs. Une alchimie des saveurs que ces deux jeunes talents, Kevin de Porre et Erwan Ledru, ont développée auprès de leurs mentors.
Pour Contraste ils dresseront des assiettes lisibles dans le respect des saisons et de nos territoires.

… ET DÉCOMPLEXÉE

« Rendre accessible une gastronomie d’élite » tel est l’objectif de Stéphane Manigold. Et cela passe également par la carte des vins qui sera ici « de tempérament ».Élaborée avec Anselme Selosse, créateur originel de la cuvée « Contraste », elle offrira de belles surprises, révélant des millésimes anciens, uniques, ceux que les vignerons préfèrent d’ordinaire garder « derrière les fagots ». Pour une fois, ce seront ceux-là qui seront mis en avant.

DÉCOR MIROIR

Contraste, ce sera aussi un cadre pensé comme le prolongement élégant de l’assiette. Avec l’architecte Michel Amar, Stéphane Manigold est parti de différents plats de ces deux jeunes cuisiniers, pour créer un décor miroir. D’où l’emploi de matériaux organiques nobles comme les marbres verts et noirs ou encore le cuir, qui reprennent la même charte chromatique, surlignant le geste poétique de ces deux jeunes chefs talentueux.